Idee Logo 7white.webp

VII AV. J.-C.

Au septième siècle avant Jésus Christ, en Grèce, on assiste à l’épanouissement de la poésie lyrique, de la sculpture, et de l’architecture monumentale. 

Les premiers philosophes commencent à proposer des explications rationnelles du monde, notamment Thalès, dont les contributions à la philosophie et aux sciences, marquent le début d’une tradition de rationalité et d’investigation naturelle, qui influencera profondément la pensée occidentale.

La Grèce reste néanmoins religieuse, et ce siècle sera aussi celui d’Hésiode, dont les poèmes didactiques et mythologiques offrent une fenêtre sur les croyances et les pratiques de ces temps reculés. 

A travers les figures d’Hésiode et de Thalès, redécouvrez l’époque qui posa les bases de la civilisation grecque classique, qui émergera au siècle suivant.

Vii Av. Jc.webp

VI AV. J.-C.

Au VIe siècle avant Jésus Christ, la Grèce antique est dans une période d’effervescence intellectuelle et culturelle, qui voit les cités-États grecques se développer politiquement et économiquement, posant les bases de la démocratie, notamment à Athènes.

Nous voyons l’émergence de nombreuses écoles de pensée philosophique. Classique-audio a décidé de mettre en avant Pythagore, Héraclite et Anaximandre, trois figures emblématiques de la période.

Bien que différents dans leurs approches, les trois penseurs ont en commun la quête de principes fondamentaux pour expliquer la réalité. Pythagore met l’accent sur les mathématiques et l’harmonie, Héraclite sur le changement et l’unité des contraires, et Anaximandre sur l’infini et les origines cosmologiques. Leurs idées ont influencé des générations de penseurs et de chercheurs.

Vi Av. Jc

V AV. J.-C.

Le Ve siècle avant Jésus-Christ correspond à l’apogée de la démocratie athénienne sous Périclès. 

C’est une période à la fois marquée par les guerres Médiques, qui opposent les cités grecques à l’Empire perse, et par un développement accéléré de la pensée rationnelle et scientifique.

Socrate émerge comme une figure centrale de la philosophie, bien qu’il n’écrive rien lui-même. Son disciple Platon, né à la fin du siècle, profondément influencé par les idées de son maître, fonde l’Académie, et développe des théories philosophiques qui resteront influentes pendant des millénaires…

En parallèle, la pensée présocratique est marquée par des figures comme Parménide, dont le poème « Sur la nature », explore l’idée de l’être immuable ; ou Anaxagore, qui introduit la notion de « nous » (esprit) comme principe organisateur du cosmos. 

V Av. Jc

IV AV. J.-C.

Le IVe siècle avant Jésus-Christ est marqué par la transition entre la Grèce classique et l’ère hellénistique. Athènes perd progressivement sa prééminence, et on assiste à l’émergence de la Macédoine, avec l’avènement d’Alexandre le Grand.
C’est une période de floraison intellectuelle : Hippocrate en médecine, Euclide en mathématique, le dramaturge Aristophane. Le monde de la philosophie est dominé par les travaux de Platon et d’Aristote.
A la fin du siècle, une autre figure remarquable apparaît en la personne d’Épicure, qui développa une philosophie centrée sur la recherche du bonheur et la tranquillité de l’âme, qu’il appelle « ataraxie ».

Iv Av Jc

I AV. J.-C.

Le Ier siècle avant Jésus-Christ voit la fin de la République romaine et le début de l’Empire. Les guerres civiles, notamment entre César et Pompée, marquent cette époque, culminant avec l’assassinat de Jules César en 44 av. J.-C. et la montée d’Auguste, qui devient le premier empereur romain en 27 av. J.-C.
Sur le plan culturel, une figure majeure de la poésie latine apparait en la personne de Virgile, dont les poèmes célèbrent la vie rurale et l’héroïsme. 

I Av Jc

I

Le 1er siècle est celui de la naissance et de la propagation du christianisme. Jésus de Nazareth prêche en Judée et en Galilée. Après sa crucifixion et résurrection, ses disciples diffusent son message, notamment à travers l’Empire romain. Les premiers écrits chrétiens, comme les Évangiles, ou les Épîtres de Paul, commencent à circuler, posant les bases du Nouveau Testament.

I

VI

Le VIe siècle en France est dominé par la dynastie mérovingienne et la consolidation du royaume franc sous Clovis, qui se convertit au christianisme vers 496, unifiant ainsi la Gaule sous une même foi.
C’est à cette période que vécu Denys l’Aréopagite, un mystique chrétien dont les écrits influencèrent profondément la théologie médiévale.

Vi

XIII

Le XIIIe siècle, derniers temps des croisades, est l’époque des universités médiévales, avec des centres d’apprentissage comme Paris, Bologne ou Oxford. La scolastique, une méthode d’enseignement qui cherche à concilier foi et raison, atteint son apogée avec Saint Thomas d’Aquin.
Classique-audio présente des écrits de Maître Eckhart, un théologien dominicain qui enseigna un temps à l’Université de Paris, et qui développa une théologie mystique centrée sur l’union directe avec Dieu. Sa pensée laissa une empreinte durable sur la mystique chrétienne et préfigure les évolutions intellectuelles des siècles suivants.

Xiii

XIV

Le 14e siècle en Europe est l’époque de la peste noire qui décime la population. Les conflits comme la Guerre de Cent Ans (1337-1453) entre la France et l’Angleterre dominent la scène européenne.

Période de transition entre le Moyen Âge et la Renaissance, notamment en Italie. Pétrarque, souvent considéré comme le « père de l’humanisme », redécouvre et valorise les œuvres de l’Antiquité classique, encourageant un retour aux sources gréco-romaines. Pétrarque incarne le passage à une nouvelle sensibilité, centrée sur l’individu et l’héritage classique, préparant le terrain pour la Renaissance du 15e siècle.

Xiv

XV

Le XVe siècle en Europe est marqué par l’invention de l’imprimerie par Gutenberg vers 1440, qui révolutionne la diffusion des connaissances. Dans ce contexte, « L’Imitation de Jésus-Christ », un ouvrage de spiritualité chrétienne attribué à Thomas a Kempis, est l’un des premiers best-sellers imprimés, influençant la piété personnelle et la dévotion chrétienne à travers l’Europe.

Parallèlement, la littérature française voit émerger des voix puissantes comme celle du poète François Villon.

Xv

XVI

Au XVIe siècle, en Europe, tandis que la Réforme, initiée par Martin Luther, conduit à une fragmentation de la chrétienté occidentale et à des conflits religieux, la Contre-Réforme catholique émerge pour répondre aux défis posés par le protestantisme. En Espagne, apparaissent deux figures mystiques de premier plan : Sainte Thérèse d’Ávila et Saint Jean de la Croix.

Xvi

XVII

Le XVIIe siècle, l’âge du Baroque et du Classicisme, est une période de grands conflits européens, mais aussi d’un raffinement culturel et intellectuel, avec l’affirmation de la méthode scientifique. 

Xvii

XVIII

Le XVIIIe siècle voit les philosophes comme Voltaire, Rousseau, ou Diderot questionner la société, la politique, et la morale. L’encyclopédie cherche à rassembler tout le savoir, et les prémices de la Révolution française remettent en question l’ordre établi. 

Xviii

XIX

Au XIXe siècle, la France navigue à travers des régimes politiques changeants, de Napoléon à la Troisième République. C’est une période marquée par une effervescence intellectuelle intense, avec des mouvements littéraires comme le romantisme, le réalisme et le symbolisme. Des figures comme Victor Hugo, ou Charles Baudelaire, éclairent la scène littéraire.

En parallèle, sur le plan philosophique, les débats provoqués par l’œuvre de Nietzsche ont résonnés à travers toute l’Europe, tandis que l’idée révolutionnaire réapparaît sous la plume de Marx.

Xix

XX

Le XXe siècle est marqué par des avancées scientifiques spectaculaires, des conflits dévastateurs et d’innombrables révolutions culturelles. 

Xx